Je me réveille

 

 

Rêve en noir et blanc, tu es la seule couleur.  

Si mièvre es-tu, qu'un petit oiseau te fait peur. 

Un filet de vent chassant la pluie ruisselante,        

Berce cette longue histoire, ensorcelante. 

Jour et nuit, je te contemple, mon âme sœur!  

Tout doucement, tu voles la clef de mon cœur.

 

Oui, je ne peux pas m'empêcher de m'approcher,

Risquant là peut-être même de te fâcher.

Désespérément, comme devant un ruisseau fou 

Anxieux, furieux, je suis perdu quand tout à coup,

Un soupir perturbe cette ambiance harmonieuse. 

Tout disparait dans la brillance merveilleuse.

 

François