Souvenir

 

Plus d’une fois, mes pas ont marqué ce sentier.

Las ! La brise fraîche sur mon âme tranquille

Et la joie du soleil éclaire cette ville.

Tout seul, ta beauté occupe mon cœur entier.

 

Plus d’une fois, mes pas ont marqué ce sentier.

Las ! La pluie froide sur mon affection sincère

Et le sombre du ciel va engloutir la Terre.

Tout seul, ton amour tel un rayon printanier.

 

Moi, je suis né le premier jour de l’univers.

Sans limite, le noir qui vient de l’enfer.

Dans l’attente, je n’ai su ni temps ni distance.

 

Que le feu du soleil chasse le froid cruel !

Qu’il brûle le néant originel !

Dans la brillance, j’embrasse ton existence.

 

 Jocelyn